Pneumologue études, diplômes, formation, métier, salaire

pneumologue-doctolis
0

Pneumologue : Mission

Que ce soit à l’hôpital ou dans un cabinet de ville, le pneumologue est un médecin spécialiste confronté à des maladies des voies respiratoires telles que :

  • l’asthme,
  • les bronchites chroniques,
  • l’apnée du sommeil,
  • l’insuffisance respiratoire,
  • la mucoviscidose
  • ou le cancer des poumons.

Son travail consiste en un examen clinique des voies respiratoires, à savoir :

  • la trachée,
  • des bronches,
  • le diaphragme,
  • la plèvre,
  • les poumons…

Pour ce faire, il dispose de nombreux outils, notamment les pneumographies et tests d’effort. Il peut procéder ou faire procéder à des actes chirurgicaux ou faire équiper le patient de matériel adapté. Le pneumologue prend aussi bien en charge les jeunes enfants (à intuber), des personnes âgées ou souffrant d’obésité (à mettre sous ventilation), des sportifs (décollement de la plèvre) ou des travailleurs (de l’industrie minière). Plus tard dans sa carrière, il n’est pas rare que le pneumologue s’oriente vers la recherche ou l’enseignement. Son parcours peut même le faire évoluer jusqu’à la direction d’un service de l’hôpital.
Son rôle consiste à :

  • détecter les anomalies;
  • diagnostiquer les maladies;
  • repérer une allergie;
  • apporter du soulagement en cas de douleur;
  •  préconiser des traitements;
  •  la consultation d’un confrère;
  •  améliorer le confort de vie des patients…

Etudes

C’est après la PACES et 5 années d’études qui mènent aux ECN (Epreuves Classantes Nationales), que les étudiants font le choix de cette spécialité (en fonction de leur classement). Cette spécialité comprend 4 ans d’études de plus qui débouchent sur un DES (Diplôme d’Etudes Spécialisées). Après avoir soutenu une thèse, le candidat obtient le Diplôme d’Etat de Docteur en médecine.

Qualités nécessaires pour devenir Pneumologue

Compte tenu de la variété des pathologies pour lesquelles un pneumologue est consulté, on appréciera qu’il sache s’adapter à sa patientèle. Une des principales qualités d’un médecin spécialiste est d’être le plus rapide pour établir un diagnostic et à fournir en conséquence un traitement adapté. Sa spécialité l’entraînant vers des pathologies qui peuvent être lourdes (mucoviscidoses, cancers, embolies, insuffisance respiratoire), il est essentiel que le pneumologue possède des qualités humaines afin d’accompagner leurs patients dans leur parcours de soin. Des capacités d’écoute et de la patience sont également nécessaires pour comprendre ce qu’une douleur révèle et pour poser un diagnostic. Comme beaucoup de spécialités médicales, les pneumologues sont obligés de pratiquer des gestes techniques pour lesquels la plus grande dextérité est nécessaire. Rigoureux dans la prise de ses décisions, est un médecin spécialisé dans les maladies pulmonaires doit également être souple, la vie du patient est peut-être en jeu. En outre, il doit faire preuve de curiosité pour être au courant des innovations technologiques permettant à sa profession de se développer. Il doit également prendre plaisir à communiquer et à collaborer avec les médecins généralistes, les allergologues, des oncologues, voire des kinésithérapeutes

Pneumologue : carrière/ possibilité d’évolution

Le plus important (et la condition sine qua non) pour l’entrée en fonction d’un pneumologue d’avoir obtenu le diplôme d’études spécialisées et d’être devenu docteur en soutenant sa thèse. Ensuite, le médecin spécialisé dans les maladies des poumons aura le choix d’ouvrir (ou de reprendre) la pratique privée, ce qui implique de disposer de fonds suffisants, ou d’accéder à un poste dans les hôpitaux, ce qui nécessite généralement d’avoir des contacts.
Deux branches évolutives permettent au pneumologue de donner un nouvel élan à sa carrière : la recherche et l’enseignement.
Il peut aussi devenir le chef de la division de pneumologie d’un établissement hospitalier.

Formation nécessaire  pour devenir Pneumologue

Le pneumologue a étudié la médecine. Après la première année commune (PACES), il a donc choisi la filière”médecine” qu’il a suivie pendant 5 ans. Après ces 5 années, il a obtenu son classement qui lui a permis de choisir sa spécialité, dans ce cas la pneumologie. Quatre ans d’études supplémentaires ont été nécessaires pour qu’il puisse prétendre à un diplôme d’études spécialisées (DES). Une fois qu’il a présenté puis soutenu sa thèse, il est devenu docteur, spécialisé en pneumologie. Durant sa formation, l’apprenti pneumologue suivra de nombreux stages en pneumologie, mais dans d’autres spécialités afin d’acquérir une connaissance pluridisciplinaire. Alors accompagné dans ses stages par ses pairs, il sera également soutenu par des associations d’internes en pneumologie, des collèges d’enseignants ou par la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) pour répondre aux questions et de s’assurer que la qualité de sa formation.

Situation du métier/ contexte de l’entreprise, pour devenir un Pneumologue

Il est relativement aisé de trouver un remplacement à faire, ou un poste à temps plein en pneumologie à l’hôpital. C’est même un métier qui a tendance à recruter, principalement dans les centres hospitaliers de province. Dans les cliniques, les places sont un peu plus rares et les cabinets de la ville recrutent assez peu.

Salaire brut mensuel d’un débutant :

5000 €

Twitter

Laissez-nous un commentaire

53e3e277ec2740be0d2d40b12a12b6b3###########################