Chirurgien(ne) : études, diplômes, formation, métier, salaire

chirurgien-doctolis
0

Description du métier

Le chirurgien est un médecin spécialiste qui pratique des interventions chirurgicales (opérations) qui peuvent concerner toutes les parties du corps :

  • les tumeurs,
  • fractures,
  • organes défectueux,
  • hémorragies,
  • greffe, etc…

Après avoir fait réaliser des examens préliminaires, le chirurgien décide avec l’accord du patient et les autres professionnels de santé (sauf en cas d’urgence), s’il faut opérer ou non, à la suite il détermine le mode d’intervention opératoire.

Le cœur métier du chirurgien a pour cadre le bloc opératoire (ou«salle op» aseptisée) d’un centre hospitalier ou d’une clinique. Pendant l’intervention, qui peut durer des heures en fonction de l’opération, il est entouré de toute une équipe de spécialistes :

  • anesthésistes,
  • infirmières de bloc opératoire,
  • réanimateurs.

Ses gestes opérations nécessitent une immense minutie, une habileté manuelle, un sang-froid et une résistance physique et nerveuse.

Après l’intervention, c’est encore le chirurgien qui prescrit les soins après la chirurgie, le traitement et les médicaments à administrer à l’opéré.

les primes d’assurance conséquentes qui lui sont demandées (12 000€ par an environ) sont à la hauteur de ses responsabilités.

Dans la mesure où il peut faire face à des urgences, le chirurgien participe à un système d’astreinte, pour être disponible immédiatement. Par conséquent, ses semaines sont souvent très chargées.

45% des chirurgiens exercent en libéral, 35% ont un statut salarié (à l’hôpital, ils ont le statut de praticien hospitalier). 25% d’entre eux ont une activité mixte.

Compte tenu de l’extrême technicité du métier le chirurgien peut se spécialiser dans un domaine bien précis :

  • neurochirurgie,
  • urologie,
  • obstétrique,
  • l’orthopédie,
  • chirurgie plastique, etc.

Études/ Formation pour devenir Chirurgien/ médecin-Chirurgien

En tant que médecin, le chirurgien a fait toutes les étapes du cursus des études médicales :

-PACES (1ère année commune aux études de santé) : moins de 20% des étudiants réussissent les concours de cette année,

-2ème et 3ème année : tronc commun comprenant des cours magistraux, des TP et études dirigées, des stages. Au programme : sémiologie, physiologie, de l’anatomie et des matières optionnelles. Sanctionnées par le DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales) de premier cycle,

-Durant la 4 ème, 5 ème et 6 ème année (externat) : formation médicale complète (pathologies, thérapeutique et prévention) sanctionnée par le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales) de niveau master,

-Epreuves classantes nationales (ECN) : le classement à l’issue des ECN détermine la possibilité de plus ou moins large de choisir sa spécialité.

La spécialité chirurgie fait l’objet d’une formation en 4 ou 5 ans. Elle implique beaucoup de stages dans les services hospitaliers et services de garde et débouche sur un diplôme d’études spécialisées (DES) qui valide des compétences très pointues. Après DES et la soutenance de thèse devant un jury, le postulant obtient le diplôme d’état de docteur en médecine. La possibilité de poursuivre ensuite vers un DESC (diplôme d’études de spécialité complémentaire), dans un délai de 2 ans pour affiner encore sa spécialité. Une dizaine d’orientations sont possibles :

  • la chirurgie pédiatrique,
  • chirurgie orthopédique et traumatologie,
  • chirurgie thoracique et cardio-vasculaire,
  • urologie,
  • chirurgie vasculaire,
  • chirurgie viscérale et digestive…

En outre, parce que ce métier exige la maîtrise de très hautes technologies dont les perfectionnements sont consécutifs, le chirurgien continuera de se former tout au long de sa vie professionnelle.

Salaires

Un chirurgien peut gagner entre 5 800€ 11 500€ brut par mois (revenus cumulés de l’hôpital et de l’université), auxquels s’ajoutent « diverses primes et indemnités». Selon d’autres études, un praticien hospitalier débutant gagne environ 4 000 € brut par mois.

On le voit, les revenus des chirurgiens, très disparates, varient en fonction de leur statut et des dépassements d’honoraires auxquels ils ont droit.

Évolution

En fonction de son statut ou le mode d’exercice de son travail, le chirurgien peut :

  • diriger un service hospitalier,
  • posséder un cabinet privée et de faire des prestations hospitalières,
  • ou être à la tête d’une clinique.

De Nombreux praticiens hospitalo-universitaires dans les CHU partagent leurs activités entre le soin, l’enseignement et, parfois, la recherche.

Twitter

Laissez-nous un commentaire

9970d21184d4360be9dbb572cea642c2ssss